29/03/2010

Faut tout lire, faut tout entendre, faut tout comprendre ! ...

 

Ce week-end en faisant mon tour habituel du web, je remarquai – avec effroi ! – que plus rien ne m’étonnait !!!

« Alarme ! » me dis-je in petto ainsi qu’à moi-même « vieillis-je ? », « m’émoussai-je ? », ou – plus grave encore – « m’habituai-je ? »…

Il faut reconnaître, à mon corps défendant, que chaque jour nous apportant son lot de scandales, étonnements et autres exaspérations, que faut-il encore à notre sens commun pour qu’il fut un chouïa interpelé ?

Un archevêque qui descend manifester dans la rue ? On a vu !

Les statistiques nationales nous mentent sur le nombre réel des sans-abri ? On a vu !

La lutte antitabac sabotée par le ministère des finances au détriment de celui de la santé et de celle  des citoyens ?... On le voit !

Et je ne te dis pas tout ! …

Ici, non, je ne vais pas t’entretenir de ce qui précède, tu en sais assez pour faire ton opinion… Je vais plutôt attirer ton attention sur un « détail » qui – sauf erreur de ma part – est passé inaperçu.

Tu te souviens que depuis quelques jours, on parle beaucoup du statut du Roi…

·        Devons-nous lui laisser ses prérogatives, notamment son droit de veto ?

·        Devons-nous le ranger sur la liste des monuments nationaux et lui réserver l’inauguration des crèches et chrysanthèmes ?

Dilemme !

Troisième éventualité (tout bas) la piste républicaine …

Ouille, aïe, non, ne frappe pas tout de suite, attends… Laisse-moi t’expliquer on va arriver au « détail » inaperçu…

Notre monarque, pour le moment, a son mot à dire. Il peut renvoyer à plus ample réflexion une loi qui ne siérait pas à ses vues ou à son sens de l’éthique ; encore, il peut intervenir dans le processus de choix du Premier Ministre, etc.…

Et c’est ici que tout devient flou (oui, le « détail »)…

Le Premier Ministre est le « vrai » chef de l’Etat fédéral.

D’où, si le Roi est cantonné à jouer les utilités sur quels critères sera-t-il désigné et quelle sera la garantie que ce choix rencontre l’aval des citoyens ?

Faisons confiance à la nature humaine : dans ce cas de figure, l’arbitraire n’est jamais loin !

Et on se rapprochera un peu plus de l’αdémocratie…

Alors que dans l’état actuel de notre constitution et des réformes qu’elle encaisse à répétition, il ne devrait pas être difficile d’instaurer un système confédéral républicain dans lequel chacune des Communautés aurait un rôle équitable à jouer et dans lequel chacun des Présidents serait élu au suffrage universel.

Les trois présidents formant un collège confédéral à présidence tournante… Cela marche en Suisse, pourquoi pas chez nous ?

Oui bien sûr (ya zeker ) il y a le problème de Bruxelles …

La bêtise voudrait que les Flamands s’y accrochent alors que la sagesse, elle, l’élèverait au rang de « district européen », ce qui – il ne faut pas être un économiste distingué pour en convenir – créerait une plus-value dont la région hôte – ici le Brabant flamand - recueillerait les fruits …

J’allais oublier … Le Roi, la famille royale dans tout cela ?

Je ne m’inquiète pas trop… Ils ont de quoi voir venir et pour l’avenir de bons réseaux de relations visibles et moins visibles pour se dégoter un petit job… Et puis que font les vieilles familles nobles de notre Gotha ? …

Tout cela n’est qu’un rêve ?

J’espère bien que non ! Et que nos hommes politiques auraont le cran de renouer avec cette bonne vieille tradition qu’on appelle la démocratie. La vraie ! Pas celle que nous prépare les théocrate de tous bords à l’instar de Mgr Léonard qui, s’affichant avec le tout-facho belgicain, nous rejoue un scénarion qui a animé les heures noires de notre histoire contemporaine.

Ce sera l’objet d’un de mes prochains billets.

En attendant, porte-toi bien, Camarade.

@+… Will

 

18:52 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.