13/03/2010

Tant va la cruche ... Allo ! ???

Les grands problèmes de notre époque sont, notamment, la malnutrition d'une frange de plus en plus grande de notre humanité, les déséquilibres environnementaux qui se font ressentir sur toutes les espèces vivantes animales et végétales et qui induisent un dysfonctionnement climatiques aux conséquences potentiellement catastrophiques, les pressions religieuses et/ou totalitaires sur le libre arbitre, la liberté de pensée et la liberté tout court...

A cela, on devrait ajouter, les inégalités sociales causées par les différentes crises économiques conséquences des guerres que se mènent les empires financiers.

Mais avant de regarder les problèmes de la Planète, regardons comment cela se passe chez nous et aux alentours.

Il y a quelques jours, notre président régional, Demotte, lançait l'idée de reprendre confiance en nous, et de mener le débat d'après-crise avec un « esprit Wallon »... 

Que du positif, reconnaissons-le !

Positif, mais... pas facile car le Wallon a cela de caractéristique qu'il considère que l'herbe est toujours plus verte chez le voisin.

Masochisme ou humilité ?

Il y a de grandes chances, camarade lecteur, que tu sois wallon donc que tu connaisses ta réponse à cette question.

N'empêche que lorsque l'on pourrait souligner la position wallonne – par exemple - dans le peloton de tête des découvreurs en technologies nouvelles, on préfère parler des trous dans les autoroutes ...

Même un député libéral wallon (c'est vrai qu'à l'origine il est flamand, ceci pourrait expliquer cela) suit la mode et enveloppe sa généreuse panse de disciple de Cambrinus d'un T shirt marqué d'une poule au lieu du coq. ... La poule ... les nids de poule ! T'as saisi ? Tu dis ? ... Oui c'est de l'humour ! Oui, peut-être qu'en flamand ça fait rire ... Bon ... passons !

Comme si mettre en exergue les trous des autoroutes allait faire oublier que la création d'emploi n'incombe pas aux politiciens mais aux patrons d'entreprises et que ces derniers – par l'entreprise des banques largement sauvées des effets de la crise financière car ils appartiennent qu'on le veuille ou non au même monde – que ces derniers donc, ont chié dans les bottes du ministre libéral des finances alors que celui-ci leur accordait – en plus – bouclier fiscal et intérêts notionnels.

Le tout sous promesse de créer de l'emploi ...

Aussi, n'en déplaise à l'autre député libéral – Miller – ce ne sont pas les Wallons qui sont fait cocus par une gestion régionale socialiste mais les travailleurs dans leur ensemble par une politique libérale générale. Deux fois cocus même si on ajoute à tout cela la décision de Reynders de ne plus intervenir dans le mécanisme des prépensions...


Maintenant – suivant la mode d'aller voir ailleurs – pour ceux qui ne me croiraient pas quand je dis que la Wallonie n'est pas en si mauvaise posture que le pessimisme de bon aloi le veut, déplaçons nous de quelques km vers le sud et allons jeter un oeil en Sarkozie...là où la droite dirige depuis trop longtemps...

On ne peut pas dire que l'on fait dans l'immobilisme... Ça bouge, ça remue, ça gigote... Enfin « lui » gigote ! Mais pas dans le sens des réalités...

Il déclare que le chômage recule quand il augmente !

Il promet que les racailles vont être karchérisées et on attaque des jeunes dans les facs ! ...

Les troupes françaises vont quitter l'Afghanistan sauf le contingent de renfort qui va bientôt partir ! ...

On va diminuer la charge fiscale sauf de ceux qui se trouvent du mauvais côté du bouclier fiscal (lisez les pauvres)...

Maigre consolation, il dégringole dans les sondages et il est la meilleure occurrence à la recherche « Mensonge » sur le net ! ...


Vous allez me dire que cela n'a rien à voir ? ... Erreur !  Ce qui réunit les deux droites – française et belge -  c'est leur aptitude à émouvoir la midinette et à alimenter le débat politique au Café du Commerce.

Rappelle-toi lors d'un dernier salon de l'Agriculture, un sonore « Casse toi, pauv'con » avait cette année-là complètement occulté les difficultés du monde paysan; cette année-ci il fait mieux : le buzz de ses relations avec Chantal Jouano et de Carla avec Benjamin Biolay ... Oui, je sais, « on » a démentit ... Mais  le tam-tam autour du « scandale » est parvenu à faire oublier les succès de foule de De Villepin et de Chirac ...

C'est un peu comme la poule sur la panse de l'autre ... Elle fera oublier que la situation du chômage est moins mauvaise en Wallonie qu'ailleurs en Belgique...


Mais que veux-tu ? Depuis que la droite se populise faut que ça se voie non ??


Je sens qu'on va se revoir ...


@+. Will....


18:27 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.