01/11/2009

Faut pas nous prendre pour ...

 

Voici deux textes trouvés ce matin dans l'édition « Net » de la Libre ...

Tu en penses quoi ?


Modrikamen et Aernoudt jouent à La Monnaie

Mis en ligne le 31/10/2009


Il y a des symboles, Mesdames et Messieurs, plus lourds que d’autres Ainsi l’avocat d’affaires Mischaël Modrikamen et l’ex-PDG de Lidé Rudy Aernoudt, respectivement président et secrétaire général du Parti populaire (Dites : "PéPé"), lanceront officiellement leur formation politique depuis le théâtre de La Monnaie. Rien que ça !



Aernoudt pose ses balises

M.Bu. et V.d.W.

Mis en ligne le 31/10/2009


Le Parti populaire défendra la circonscription fédérale. Et le scrutin majoritaire.

Rudy Aernoudt, numéro 2 du Parti populaire, a terminé la rédaction du programme du PP - et plus spécialement des chapitres institutionnels. Le Gantois détaille les préceptes qui régiront le volet institutionnel du PP. Cette formation politique - présidée par l’avocat d’affaires Mischaël Modrikamen - sera officiellement mise en orbite le 26 novembre prochain.


- L’établissement d’une circonscription fédérale sur tout le pays pour l’élection de la moitié des parlementaires est la priorité des priorités du Parti populaire. "C’est la seule manière de redonner un peu de liant et de consistance au tissu belge , souligne Rudy Aernoudt. C’est réellement indispensable si on veut restaurer la démocratie dans ce pays. Aujourd’hui, on a des responsables politiques flamands qui crachent sur le dos des Wallons quand ils font des speeches en Flandre. C’est une question de respect et de logique. Se présenter devant tous les électeurs permettra d’avancer dans cette direction." L’objectif du Parti populaire, dans un premier temps, est d’être la seule formation politique présente des deux côtés de la frontière linguistique.


- Le Parti populaire défendra un "État simple" . Vous dites ? "Un État simple" , cela veut dire un gouvernement fédéral réduit à sept ministres. En tout et pour tout. Ceux-ci fonctionneront avec des cabinets hyperréduits. "Rudy Demotte peut aujourd’hui se targuer d’avoir le cabinet ministériel le plus grand du monde : ça ne va pas" , relève Rudy Aernoudt. Les ministres, à l’image de ce qui se fait aux Pays-Bas, devront s’appuyer sur l’administration plutôt que sur des cabinets ministériels.


Une alternance devra être instaurée pour le rôle linguistique du Premier ministre (2 ans/2 ans). "Il n’y a pas de fatalité à ce que cela soit toujours un Premier ministre flamand dans ce pays" , pointe Rudy Aernoudt.


- Le Parti populaire défend la mise en place d’un mode de scrutin majoritaire. "Notre culture de coalition ne fonctionne plus , remarque le responsable du PP. On est arrivé au bout de cette logique de coalition, les gens votent, sanctionnent un parti et, pour finir, ce parti reste quand même au pouvoir. Le mode de scrutin majoritaire est l’unique manière de parvenir à une rotation du pouvoir" , pense Rudy Aernoudt.


- Rayon législatif, le Parti populaire annonce vouloir mettre en place une hiérarchie des normes. Ainsi une loi votée au niveau fédéral primera-t-elle sur un décret pris par les Régions. A l’image de ce qui se fait en Allemagne ou aux États-Unis.


Enfin, la formation politique de MM. Aernoudt et Modrikamen entend revoir et corriger "le rôle de Bruxelles" . "Bruxelles est le parent pauvre de la Belgique , note Rudy Aernoudt. Il faut que la Région flamande et la Région wallonne revoient leur attitude par rapport à Bruxelles. Bruxelles est une formidable marque pour vendre la Belgique à l’étranger." Concrètement, le PP dit vouloir plaider pour des investissements massifs dans la capitale belge.



Pour moi, on se la joue « Grand retour du populisme » ou encore « Les Bénis Oui-Oui II »...

N'oublions pas les amitiés particulières qu'Aernoudt entretient avec l'Extrême droite ultra catho.

Je te rassure sur ce point, même si nos deux lascars s'en défendent à l'avenir, « ils » ne seront jamais loin...

La preuve ?

Ils – Rudy et Mischaël - prônent déjà une recentralisation des pouvoirs – d'où un recul des régions et communautés – et une concentration de ceux-ci dans un nombre de mains restreint.

On va même limiter le nombre de conseillers comme çà on sera sur que la Pensée Inique ne sera pas diluée dans les diverses subjectivités...


Restons vigilants ...

Comme dirait un grand philosophe belge contemporain: « Faut pas nous prendre pour les autres ! »... Non mais ...


@+. Will...

11:09 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.