29/08/2011

Will ... le retour...

Après de longs mois de silence... de démotivation aussi, j'avoue ! Mais le lieu n'y est pas de laver mon linge sale... Après de longues semaines de silence donc, je reviens !

On va aborder plusieurs sujets : la rentrée (je t'en parlerai et te donnerai la température prise de l'intérieur), les négociations (on essaiera de décrypter tout çà), les futures élections communales (je reprends le combat mais plus sous les mêmes cieux, je t'expliquerai pourquoi !)...

Et puis, si tu me donnes un coup de main, nous tenterons ensemble de trouver des pistes de solutions.

Je sens qu'on va s'amuser ...

A bientôt ! Will. Clin d'œil

10:49 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

14/12/2010

Fourt à la fin ! ...

 

Oui, bon, je sais ! Cela fait trop longtemps … Et j'ose espérer que je t'ai manqué … Je dois t'avouer que pas grand chose ne m'inspirait ces derniers mois... Les valses hésitations des négociateurs, les rodomontades des libéraux dépités de n'être pas invités à la fête, pas pour faire avancer le schmilblick mais pour qu'on parle d'eux en d'autres termes que leurs bagarres internes... Rien en fait de bien inspirant … Puis, je me suis laissé dire que certains avaient lancé la campagne 2012 … J'ai inspecté mes alentours et j'ai constaté... C'est vrai. Faut donc que je me réveille...

Première salve, tout bien (???) tout honneur (??????) pour le Vloomse fürher.

Je ne vais pas revenir sur cette interview, car là je devrais également tirer quelques boulets sur le journaliste du Spiegel, qui ne fait pas un travail d'information (pour lequel on doit vérifier ses sources et leurs déclarations en amont et en aval) mais plutôt donne au flamingant la tribune internationale dont il a besoin...

Car, malgré tout, il ne manque pas d'air le Bart... je cite : « à la suite de querelles politiques sans fin, la Belgique est devenue le malade de l'Europe »... Sans rire ! Et qui fout la merde, je vous prie ?

Et la suite de ses divagations est de la même eau... En réalité, les Wallons et les socialistes sont les responsables du fait que les Flamands ne sont pas heureux en Belgique... Il y en a un qui tenait le même discours dans les brasseries bavaroises il y a une septantaine d'années. Il ne tirait pas sur les Wallons mais bien sur les juifs et … les socialistes !

 

Sans aller plus loin dans l'exégèse de ces bavasseries, et bien que ce qui va suivre va me démarquer de la ligne du PS, moi, je dis assez ! Il y en a marre du Bart, de la NVA, des flamingants et même des flamands … Ils ne sont pas à mettre tous dans le même sac ? Et bien que ceux qui veulent encore une vie harmonieuse, paisible ensemble qu'ils le montrent en faisant taire le gros et sa clique. Sinon, un seul mot me vient en tête : Fourt ! Et qu'ils vivent heureux mais sans nous !

 

@+ Will...

 

17:25 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/06/2010

Pour info, en passant ...

La race humaine pourrait s’éteindre dans une

centaine d’années

auffement climatique (illustration)

Australie – Selon Frank Fenner, scientifique réputé à l’origine de l’éradication de la variole, l’espèce humaine aurait de fortes chances de s'éteindre dans une centaine d’années.

Frank Fenner, professeur de microbiologie émérite à l’Université nationale australienne, pense que larace humaine sera éteinte d’ici 100 ans. Selon lui, elle sera incapable de survivre à l'explosion prévue de sa population et à une consommation "débridée".
"
L'espèce humaine va s'éteindre. Peu importe ce que nous faisons maintenant, c'est trop tard" déclare-t-il. Et selon lui, de nombreuses espèces animales devraient suivre le même chemin.
 
La population humaine s’élève désormais à 6,8 milliards d’habitants et dépassera les 7 milliards d’ici 2011. La consommation excessive de certaines populations, notamment dans les pays riches, entraîne un réchauffement climatique qui, selon
Frank Fenner, n’en est qu’au tout début mais qui est pourtant déjà bien visible.
Selon certains scientifiques, la race humaine est entrée dans une période appelée Anthropocène depuis le début de l’industrialisation (*) . L’impact de cette période sur la planète peut être comparé à un âge de glace ou un impact de comète.
Toutefois, d’autres scientifiques se montrent plus optimistes. Selon le professeur Stephen Boyden, un collègue de Frank Fenner, "
Frank a peut-être raison, mais certains d'entre nous caressent l'espoir que l'on prenne conscience de la situation. Et que l'on parvienne aux changements nécessaires pour en arriver au développement durable".
Frank Fenner, lui, reste sur sa position mais semble ne pas vouloir mettre à mal l’hypothèse énoncée ci-dessus : "
J'essaie de ne pas trop le dire car il y a des gens qui essaient de faire changer les choses". Reste à voir si ce sera efficace. Et quoi qu’il en soit, comme le dit le scientifique en conclusion : "Les petits enfants des générations actuelles vont être confrontés à un monde beaucoup plus difficile".

 

(*) La Terre serait entrée dans une nouvelle ère géologique

 

Les quantités d'énergies fossiles de la Terre ont fortement diminu...

Monde - Pour une partie de la communauté scientifique, au vu des changements provoqués par l’Homme, la Terre serait désormais entrée dans une nouvelle ère géologique.

A cause de la pollution, de l’augmentation considérable de la population, de l’urbanisation, de l’utilisation d’une grande partie des énergies fossiles, l’Homme a métamorphosé la Terre d’une façon telle qu'elle sera ressentie pendant plusieurs millions d’années. C’est du moins la théorie avancée par un groupe de scientifiques, comprenant notamment Paul Crutzen, prix Nobel de chimie.

Les dégâts causés par l’Homme entraîneront, toujours d’après ces scientifiques, la sixième extinction de masse de l’Histoire de la Terre. Celle-ci provoquera la disparition de milliers d’espèces végétales et animales. De nombreuses espèces ont d’ailleurs déjà été rayées de la surface de notre planète depuis le début de l’ère industrielle, qui a commencé au XIXe siècle, notamment le tigre de Bali, le crapaud doré, le grand pingouin ou le dauphin de Chine dernièrement.

Appelée "Anthropocène", du grec ancien anthropos qui signifie "être humain", cette nouvelle ère serait la première à avoir été façonnée par une espèce vivante. Les chercheurs réunissent en ce moment des preuves, afin que le nom de cette époque soit officialisé et que l’Holocène lui laisse place.

Les chercheurs prendront en compte tous les changements de la planète dus à l’activité humaine, ses conséquences sur la biodiversité et bien sûr, les impacts de la pollution et de l’extraction des minéraux. Ils espèrent présenter leurs recherches d’ici trois ans à l’Union internationale des sciences géologiques, qui décidera si, oui ou non, nous sommes entrés dans une nouvelle ère géologique.

 

 

(In : http://www.maxisciences.com/extinction/la-race-humaine-pourrait-s-eteindre-dans-une-centaine-d-annees_art7965.html )

 

Maintenant ... Aura-t-on scindé BHV d'ici là ?

@+ tant qu'on peut. Will.

 

13:02 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/06/2010

lanternes-vessies = 1-0

Oufti quelle affaire !

Quoi ... «Quoi ?» ?

Mais la coupe du monde tiens ! ...

T’as vu la France ?

Les champions du monde qu’on nous a cassé les pieds avec çà depuis 1998...

Out !

Et dans quelles conditions ...

Bon, si cela n’en était resté qu’au foot et aux élucubrations des tabloïds et autres feuilles de choux, passons mais non ...Il faut que Sarko s’en mèle ...

Heureusement que la Fifa interdit toute intervention gouvernementale dans les affaires des fédérations car il se serait bien vu comme remplaçant de Domenech...

Conclusion de toute cette histoire ?

Ridicule !

Cette affaire est une illustration, une caricature de notre monde contemporain: tout axé sur le fric, l’apparence, le bling-bling...

Le monde du fric, le monde (oui, je vais lacher le mot) néo-libéral ...

L’image de ces joueurs - en fait des esclaves de luxe, des bêtes de course droguées, abrutis de dopants et abêtis par les fumées d’une pipolisation indécente - on n’en retiendra rien sinon la grossièreté et les orgies...

Ah, j’oubliais, ils sont également des modèles pour les jeunes ! ...

J’arrête, je vais m’énerver...

 

Pour le reste, le sérieux, pas grand chose à dire. On attend le bébé gouvernemental. Pour le moment la gestation se déroule sans accroc.

Comme nos diables ne jouent pas en RSA, nos médias nous tiennent au courant et n’ont pas l’occasion de trop nous enfumer.

Alors, à ceux qui vont bientôt mettre les voiles, je n’ai que deux mots à dire: «Bonnes vacances».

@+... Will.

 

 

15:22 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/06/2010

Encore une histoire de paille et de poutre... et vice versa...

Je ne sais si tu as vu cette vidéo qui reprend ce thème de plus en plus tendance qui voudrait que l'Islam radical se lance à l'assaut de la Belgique...

Vidéo qui arrive à point nommé pour faire oublier que certain nationalisme est dicté avant tout pas des émanations d'un autre temps...

Entre islam radical et neonazisme, difficile de choisir...

Personnellement j'aurais plus peur du deuxième car il est « bien de chez nous » et donc intégré alors que le premier ... Il serait plus facile de faire dire Heil Bart à un citoyen lambda que de faire porter le niqab à ma voisine... Tu rigoles ?

Regarde autour de toi cette haine à peine larvée contre tout ce qui n'est pas « nous » sans oublier que ce « nous » n'est pas le même selon qu'on soit du sud ou du nord de l'est ou de l'ouest...

Ne crois-tu pas que tout cela n'est que gesticulation et perte de temps, et que c'est agité devant nos yeux pour nous distraire du principal: que c'est toudis l'petit qu'on spotche !


Allez, une autre ...

Les libéraux, Didjé en tête, ont reproché aux Socialistes de ne pas jouer la carte du pragmatisme, mais quand Elio déclare avoir un plan bis si les Flamands prennent leur indépendance de force, alors çà ne va plus !

Il vaut peut être mieux attendre le bon vouloir des nordistes « assis sur son derrière avec les bras croisés » que de prévoir toute éventualité ?

Le respect qu'ils prônent devrait d'abord commencer par celui qu'il se portent à eux-mêmes...


Enfin c'est juste mon avis ...

@+ W

13:01 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/06/2010

Trop loin à l'est, c'est l'ouest. (Lao Tseu)

 

Je crois que je te l'ai déjà expliqué: je travaille dans une école destinée aux enfants à problèmes.

Tout à l'heure, à la fin de la pause de midi, un mien collègue et moi prenions l'air dans la cour en bavardant quand tout à coup, Bernard – le collègue – me dit: « Que vont-ils devenir après l'école ? »...

Grave et bonne question ! ...

Parmi les jeunes – disons 400 – qui peuplent notre établissement, 20 % seulement sont physiquement et mentalement aptes à rentrer sur le marché du travail.

Et encore, dans cette -très- petite centaine restante de filles et de garçons, bon nombre souffre de désordres comportementaux et/ou affectifs tels qu'ils peuvent devenir dans une forte proportion des déséquilibrés potentiels.

Si certains deviendront des citoyens honorables et respectables, d'autres à l'inverse seront incapables de se prendre sérieusement en charge, non pas par vice, paresse ou assistanat génétique dont « on » les taxe trop facilement, mais tout simplement parce qu'ils en sont incapables.

Or, notre société, axée sur la déshumaniation de l'individu exclusivement cantonné au rang de facteur de production, n'a que faire de ces poids morts. D'où la manipulation dont les « bien pensants » sont acteurs ou victimes et qu'ils expriment par la « haine du fainéant qui profite de mon fric ! »

Or, quand on réfléchit bien, un inadapté social n'est pas si inutile que celà ...

S'il ne produit pas, au moins il consomme ! Et cet argent qu'on lui alloue il le réinjecte intégralement dans le circuit économique.

Entre parenthèse, il en va de même des chômeurs, des clandestins et des travailleur au noir pour ne parler que de ceux-là !

Ce qui dérange c'est qu'ils ne paient pas d'impôts! Et ce sont ces mêmes services fiscaux qui font passer la notion de « péché » dans l'opinion publique contre ces mauvais contribuables... Qui – eux – à travers leur action sur l'économie directe protège votre, notre emploi !

On n'en connaît aucun qui a placé ses allocations sur un compte aux Iles Caïmans ni même plus près au Luxembourg...

Mais même si cette vision des choses atténue l'aspect « parasite » de ces gens, il n'en demeure pas moins qu'on est loin, très loin de la dignité à laquelle chaque être humain a droit.

Ne dit-on pas que le solidité d'une chaîne est égale à celle de son maillon le plus faible. Il en va de même de notre société...

Alors, pour revenir à mon sujet de départ, quand je compare la situation de ces enfants à la nécessité vitale de scinder BHV, je me demande où le Sage porterait son regard ...

 

@+. W

 

 

18:38 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

07/06/2010

Rien ne sert de mourir ... Il faut voter à point !

Je n'ai pas été très bavard durant cette campagne, je sais...

J'espère que je vous ai manqué !

Rassurez-vous, ce n'était pas parce que je n'avais rien à dire.... Ce serait plutôt le contraire ! Mais j'ai lu et entendu tellement de conneries et mensonges que je me suis dit: à quoi sert de hurler avec les loups ?

Mais voilà, il reste un peu moins d'une semaine avant de se dire que les carottes sont cuites.

Il suffit de savoir à quelle sauce les cuire.

Parmi les conneries, il y a bien entendu la flamandisation exclusive de Bruxelles... Que les Bruxellois n'aient pas leur mot à dire, çà de Wever peut encore y croire. Bien que ! ... Mais que les Français, les Espagnols, les Tchèques voire les Estoniens et -même- les Hollandais, pour ne citer que ceux là des 27, accèdent à son voeu, il y a une marge que j'hésite à franchir.

Ensuite, autre connerie, c'est lier le sort de dix millions de personnes au statut électoral d'une région grande comme trois terrains de foot, c'est non seulement, jouer avec les dattes des électeurs à commencer par celles des Flamands mais aussi institutionnaliser les orgueils mal placé d'une pincée de hoberaux de province qui n'ont aucune autre manière de faire parler d'eux... Sérieusement ... Demande à un habitant de Torres Vedras au Portugal ce qu'il pense du statut électoral de Gooik ! Même un journaliste français attirait notre attention il y a quelques semaines sur la traduction hexagonale de BHV ... « Bazar de l'Hôtel de Ville » ! Remarque que si tu y regardes d'un peu plus près, çà peut correspondre aux mascarades liées au sort des trois bourgmestres...

 

Mais admettons que si on se place du côté des Flamands, ils en aient marre de voir leur sort uni à celui des Wallons, on peut écouter le discours de de Wever... ce qui est plus inquiétant c'est ce qu'il ne dit pas ...

Pas à nous, Wallons, nons ! De toute façon, on s'en fout !

J'explique:

  • il n'a pas dit que suite à la libération des soldats flamands en 1942, la Flandre a connu un « Baby Boom » plus rapidement que la Wallonie... mais également le « Papy Boom » ! Donc, elle subit un déficit au niveau de sa caisse des pensions, compensé (toute proportion gardée bien entendu) par la Wallonie et ... les immigrés (cette même immigration qui est le fond de commerce des VB, LLB et NVA);
  • il n'a pas dit que les Wallons, de moins en moins, sont une charge pour la sécurité sociale et que – eu égard aux différences structurelles – les problèmes engendrés par les maladies professionnelles se sont déplacé du Sud au Nord;
  • il n'a pas parlé de la Dette, et surtout de cette partie de la Dette contractée par les entreprises et garantie par l'Etat. Où se trouvent ces entreprises  ? En Wallonie, à part Arcelor Mittal (membre d'un groupe multinational) et la FN, il n'y en a pas des tonnes alors qu'en Flandre ...

Je ne suis pas un économiste distingué mais j'ai l'impression que ces trois « omissions » ne seront pas sans conséquence sur l'avenir des Flamands.

Mais ne dit-on que la liberté coûte cher ? ... Ils vont être servis !

 

Ne parler que des Flamands ne serait pas juste, De notre côté quoi de neuf ?

Et bien, des conneries aussi, rassure-toi, valet !

La majorité vient des ... libéraux ! Tu as deviné !

Un slogan qui me fait rebiquer les poils : « Je veux qu'on respecte mon droit de sortir sans avoir peur »... Le spectre du sécuritaire, la peur de l'autre, de l'étranger, maintenant du jeune désoeuvré qui a suivi une scolarité à la Communauté française et qui a raté son rénové... Tu suis les clichés...

Mais pourquoi n'ont-ils donc pas prévenus les épargnants il y a quelques années et revendiqué les mêmes sécurités face au danger représenté par les spéculateurs fous...

Reynders, quand il fréquente le Cercle de Lorraine et qu'il va prendre ses ordres chez les Lippens, Frère et autres Janssens, en échange de ses loyaux services leur demande -t-il de préserver les emplois existant et d'en créer des nouveaux ?

Parce que, qu'ils prennent comme slogan « Je veux qu'on respecte les revenus de mon travail », est une chose... Je crois que les chômeurs eux, voudraient d'abord ce travail ...

Le peuple n'en a rien à foutre que BHV soit scindé ou pas, que les zélus du MR se prennent pour James Bond ou revendiquent la mort de la burqa, ils veulent vivre dans la paix, le calme et la sérénité... Avec un boulot stable, de bonnes écoles pour les gosses, des soins de santé de qualité et une bonne couverture sociale. Une vraie...

Loin des mensonges libéraux (on a vu ce qu'ils sont capables de réaliser) et des zieverdera flamingantes.

Revenons à de vraies valeurs de solidarité, de fraternité et de liberté et ne courons pas bêtements après le profit. Nos vies valent mieux que ça !

 

C'est juste mon avis, mais je le partage !

Salut Camarade...

 

Will.

19:05 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/06/2010

Juste un lien...

... Mais lequel ! 

A déguster sans modération, même que c'est en flamand...

http://www.deredactie.be/permalink/1.790936


@+   W.

22:50 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Pour nourrir ta réflexion ...

 

Quelques lignes de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer 

Article 88

Affectation de la haute mer à des fins pacifique.

1.La haute mer est affectée à des fins pacifiques.


Article 89

Illégitimité des revendications de souveraineté sur la haute mer

Aucun Etat ne peut légitimement prétendre soumettre une partie quelconque de la haute mer à sa souveraineté.


Article 96

Immunité des navires utilisés exclusivement pour un service public non commercial

Les navires appartenant à un Etat ou exploités par lui et utilisés exclusivement pour un service public non commercial jouissent, en haute mer, de l'immunité complète de juridiction vis-à-vis de tout Etat autre que l'Etat du pavillon.


Article 101

Définition de la piraterie

On entend par piraterie l'un quelconque des actes suivants,

- tout acte illicite de violence ou de détention ou toute déprédation

commis par l'équipage ou des passagers d'un navire ou d'un aéronef privé, agissant à des fins privées, et dirigé ,

- contre un autre navire ou aéronef, ou contre des personnes ou des biens à leur bord, en haute mer,

- contre un navire ou aéronef, des personnes ou des biens, dans un lieu ne relevant de la juridiction d'aucun Etat,


Article 103

Définition d'un navire ou d'un aéronef pirate

Sont considérés comme navires ou aéronefs pirates les navires ou aéronefs dont les personnes qui les contralent effectivement entendent se servir pour commettre l'un des actes visés à l'article 101.

Il en est de même des navires ou aéronefs qui ont servi à commettre de tels actes tant qu'ilS demeurent sous le contrôle des personnes qui s'en sont rendues coupables.

 

 

@+   W

19:29 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/05/2010

A lire et à méditer AVANT d'aller voter ! ...

MICHEL COLLON > ARTICLES DE MICHEL COLLON
Mardi, 25 Mai 2010 08:33 ImprimerEnvoyer 
  «Des enfants meurent à cause des gangsters de la Bourse »
Jean Ziegler   
Dans ses livres qui ont marqué l’opinion, Jean Ziegler n’a cessé de dénoncer le caractère absurde et criminel des politiques du capitalisme envers les peuples du tiers monde. Il a été le rapporteur spécial pour le droit à l'alimentation du Conseil des droits de l’homme aux Nations unies de 2000 à 2008. Michel Collon l'a interrogé à Genève sur la crise, la Bourse, la faim, Obama, Israël…

 

 

La crise t’a surpris ?
Dans sa violence, oui. Je ne pensais pas que les truands de la finance allaient ruiner l’économie mondiale à une telle vitesse : 1.800 milliards de valeurs patrimoniales ont été détruites. Pour les pays du tiers-monde, c’est une catastrophe totale. Mais aussi pour les pays industrialisés.

Ce sont encore les pauvres qui paient ?
Oui. Le 22 octobre 2008, les quinze pays de l’euro se sont réunis à Paris. Sur le perron de l’Elysée, Merkel et Sarkozy ont dit :
 « Nous avons libéré 1.500 milliards d’euro  pour le crédit et pour  augmenter le  plafond d’autofinancement de 3 à 5% ». La même année, les mêmes pays européens ont réduit leurs subventions pour le programme alimentaire mondial (qui ne vit que de ces subventions) de 40 %. De six milliards de dollars à moins de quatre milliards. 
Ce qui fait qu’au Bangladesh, on a supprimé les repas scolaires. Un million d’enfants  sont gravement et en permanence sous-alimentés. Ces enfants meurent donc à cause des gangsters de la Bourse. Il y a là des morts véridiques. Les spéculateurs, aujourd’hui, devraient être jugés au tribunal de Nuremberg.

Quelle leçon les puissants ont-ils tiré de la crise ?

Aucune. Prenons l’exemple de la Suisse. Le contribuable suisse y a payé 61 milliards de dollars pour le sauvetage de la plus grande banque : UBS. L’an dernier, en 2009, les dirigeants d’UBS, toujours proche de la  faillite, se sont distribués entre eux des bonus pour quatre milliards de francs suisses ! Le pillage est total et l’impuissance des gouvernements qui se comportent comme des mercenaires est totale aussi. En tous les cas, en Suisse, en France, en Allemagne où j’ai quelques renseignements. C’est un scandale permanent. 
Le masque néolibéral est tombé évidemment, avec sa prétendue légitimité. Mais le cynisme et  l’arrogance des banquiers triomphent totalement.

Tu as été, de 2000 à 2008, le rapporteur des Nations-Unies sur le problème de la faim dans le monde. Quel bilan tires-tu ? As-tu servi à quelque chose ?
Non, si tu regardes les chiffres, ils sont catastrophiques. Toutes les cinq secondes, un enfant meurt de faim. 47.000 personnes meurent de faim tous les jours. Un milliards de personnes (c’est-à-dire un homme sur six) sont gravement et en permanence  sous-alimentés. Alors que l’agriculture mondiale dans l’état actuel de son développement pourrait nourrir sans problème douze milliards d’êtres humains avec 2.700 calories par individu par jour ! Donc, au début de ce siècle, il n’y a plus aucune fatalité. Un enfant qui meurt de faim, au moment où nous parlons, est assassiné. C’est catastrophique. 
L’ordre mondial du capital financier globalisé est meurtrier - épidémie, décès par la pollution de l'eau , etc… - et en même temps absurde : il tue sans nécessité. C’est l’ordre des oligarchies et du capital financier mondialisé. Sur le plan de la lutte contre la faim, l’échec est total. 

Et du côté du public, sens-tu une évolution ?
Oui. La conscience a augmenté. Plus personne aujourd’hui, ne considère ce massacre quotidien comme un fait de la nature. On va en Europe, je crois, et en tout cas dans les pays de la périphérie vers une insurrection des consciences. Il faut une rupture radicale avec ce monde cannibale.

Alors que le problème de la faim n’est pas résolu, on dépense de plus en plus pour faire la guerre.

En 2005, pour la première fois, les dépenses mondiales d’armement (pas les budgets militaires, juste les dépenses  d’armement) ont dépassé mille milliards de dollar par an. Nous vivons dans un monde d’une absurdité totale.

Obama avait pourtant fait de belles promesses… 
Il est vrai qu’Obama suit totalement la surdétermination de l’Empire. Je ne l’ai jamais rencontré, c’est sûrement quelqu’un de bien, mais la réalité qu’il affronte est effrayante. Les Etats-Unis restent la plus grande puissance industrielle au monde : 25 % des marchandises industrielles sont produites  par eux, avec pour matière première le pétrole : 20 millions de baril par jour dont 61% sont importés. On peut l’importer de régions comme le Moyen-Orient ou l’Asie centrale, ce qui les force à maintenir une force armée totalement hypertrophiée, et le budget fédéral est donc complètement parasité par les crédits militaires… Mais telle est la logique de l’Empire. 

Quel est ton sentiment sur ce qui se passe maintenant en Israël et comment cela peut-il évoluer ?
Je pense que Tel-Aviv dicte la politique étrangère des Etats-Unis avec le lobby de l’AIPAC, comme puissance déterminante.

Avant les politiciens, ce sont quand même d’abord les multinationales pétrolières qui décident d’armer Israël.

Oui, la logique fondamentale est que pour les intérêts pétroliers, il faut un porte-avion stable. Et l’Etat d’Israël mène - ce n’est pas moi qui le dit, c’est un rapporteur spécial des territoires occupés - une politique permanente de terrorisme d’Etat. Tant que ce terrorisme continue, il n’y aura pas de paix au Moyen-Orient, il n’y aura pas de fin au conflit Iran - Irak, ni rien du tout. Tout est sans issue sauf si enfin l’Union européenne se réveillait, tu comprends ?

Que pouvons-nous faire, nous Européens, pour la réveiller ?
Depuis juin 2002, existe un accord de  libre échange entre Israël et les 27 pays de l’Union européenne qui absorbent 62% des exportations  israéliennes. Dans cet accord, l’article 2 (c’est le même dans tous les traités de libre échange) dit : le respect des droits de l’homme par les partis contractantes est  la condition pour la validité de l’accord. Mais les violences faites aux Palestiniens - vol de la terre, torture permanente, éliminations extrajudiciaires, assassinats, organisation de la sous-alimentation comme punition collective – tout cela, ce sont des violations permanentes des droits de l’homme les plus élémentaires. Si la Commission européenne suspendait pendant 15 jours l’accord de libre-échange, les généraux israéliens reviendraient à la raison immédiatement. Or, l’Europe des 27, ce sont des démocraties, c’est à nous de jouer, nous opinions publiques.

Comment ?

Il faut forcer nos gouvernements. Nous ne sommes pas impuissants. En Belgique, il y a beaucoup de problèmes, en Suisse et en France aussi. Mais une chose est certaine : les libertés publiques existent. Il faut se saisir de ces libertés publiques pour imposer à nos gouvernements un changement radical de politique, c’est tout. S’ils ne le font pas, alors il ne faut plus voter pour eux, tu comprends, c’est aussi simple que ça !

Mais tous ces gouvernements sont d’accord de soutenir Israël. En France, par exemple, que ce soit l’UMP ou le PS, ils soutiennent Israël.
Soutenir la sécurité et la permanence d’Israël, c’est une chose. Mais cette complicité avec le terrorisme d’Etat et la politique de colonisation, ce n’est pas possible. C’est la négation de nos valeurs, c’est « du fascisme extérieur » : c’est-à-dire que nos valeurs sont démocratiques à l’intérieur de nos frontières et à l’extérieur, nous pratiquons le fascisme par alliance.

Et enfin, le rôle des médias dans tout ça ?
Ils sont complètement soumis. Notamment en période de crise, les journalistes ont peur pour leur  emploi. L’agressivité du lobby israélien est terrible. Moi, j’ai subi la diffamation la plus effroyable, et ça continue aux Nations-Unies d’ailleurs, c’est grâce à Kofi Annan que j’ai survécu. Israël est un danger pour la paix du monde, Israël cause d’effroyables souffrances. Et dans ce pays, les opposants comme Warschawski sont complètement marginalisés. Mais si l’opposition israélienne anticoloniale et anti-impérialiste n’a pas la parole, n’a pas d’influence, eh bien, nous allons vers la catastrophe. Il faut soutenir les opposants.

Et le rôle des médias à propos de la crise ?
La crise est présentée comme une fatalité, une catastrophe naturelle. Alors que les responsables sont identifiés !

Source: michelcollon.info 

 

Edifiant, non ? ...

Bonne réflexion. Will

12:06 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/05/2010

Comme un lundi ...

Salut ! Tu vas bien ?

Moi, oui ! Rare, hein …

La raison ? ... Tu ne devines pas ?

PP se casse la gueule !

Oui, je sais ce n’est pas un scoop mais bon, on entend tellement de mauvaises nouvelles, alors   quand il y en a une bonne, faut le dire ! …

Leurs « grosses pointures » se cassent après que l’autoproclamé Chevalier Blanc de la politique néo-propre ait été inculpé de blanchiment …

Il y en a un qui m’a fait marrer !

C’est Mungo ! …

Tu savais, toi qu’il était aussi organisateur des salons « Erotica » ? …

Pas trop mal comme outil pour « relancer le débat »

Je te laisse le soin d’écrire le reste du scénario… Quoi que … Avec De Wever, tu vas avoir du mal ! ...

Maintenant, pour revenir à des choses plus sérieuses (donc moins « comiques »), il semble que les 27 ont déniché 750 milliards d’Euros pour assurer l’avenir financier de l’Union !

Tu dis ? …

Non, ils n’ont pas dit que c’était destiné à loger les sans-abri, ni a créer une allocation universelle, ni a permettre à tout le monde l’accès à des soins de qualité…

Il paraît que « çà », c’est un autre débat et qu’ils vont y penser…

En Espagne on appelle-çà la loi des 3 M : Momento, mas tarde, mañana … Et si tu regardes au dico, « mañana » se traduit pas « demain » ou « jamais »…

 

@+ … W

 

10:23 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/05/2010

Et çà continue... Encore et encore...

Décidément, même si je voulais être gai, souriant voire aimable pour ne pas dire amène … j’aurais du mal !

Et tu ne vas pas me contredire, non ?

Quand tu vois qu’on commence à mettre en ligne des sites pour ceux qui ne veulent pas voter, quand tu vois que l’on recommence à ressortir les vieux scandales socialistes (c’est vrai qu’il n’y en a plus de nouveaux donc que le PS a tenue parole et nettoyé devants a porte et dedans sa maison, lui !), et que l’on commence à sortir des vraies fausses menaces talibano-terroristes, c’est dire que tout va pour le mieux dans le pire des mondes !

Tout part en couille et il y a encore des cons qui doivent en rajouter …

Le commun des mortels, celui qu’on appelle Monsieur Toulemonde-Lambda serait en droit de se demander pourquoi …

Pour moi, c’est simple, nous nous trouvons devant un déni de démocratie et une extrêmedroitisation sournoise de la société. Quoique … sournoise ?

Il est un fait c’est que nous assistons à un réveil massif des forces du Café du commerce et des légions de bienpensants…

C’est à celui qui aura élevé le plus gros canard, qui aura lâché la plus gros buzz… Et le pire c’est que la Presse dans son ensemble rentre dans cette sarabande de mauvais carnaval.

Alors, je pose la question : la situation est-elle si grave que çà que l’on n’arrête pas de détourner notre attention ?

Si c’est çà, il n’y a plus qu’à nous réunir, nous les derniers qui ne s’échauffent pas la tête avec des conneries et que nous affutions les armes que nous possédons encore : la solidarité, l’égalité, la fraternité… On ne sait jamais !

Et ces armes là, une fois le calme revenu, on pourra les garder !

Enfin, c’est juste mon avis !

@+… Will.

18:09 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/05/2010

2 mai 2010 ... Hier était une bien belle fête !

Et voilà, les flonflons se sont tus et les lumignons de la fête  sont éteints…

En voyant nos camarades dans er, vendredi soir et hier, je posais la question à mon voisin de table de savoir combien parmi eux étaient perturbés par la « crise communautaire » …

Pas un seul bien sûr !

BHV… que représentent en réalité ces trois lettres ?

Rien si ce n’est la fixation des intérêts de quelques hobereaux de province…

Je ne vais pas m’étendre là-dessus aujourd’hui car on peut avoir d’autres sujets de conversation, non ?

Tiens… tu sais que la Belgique a acheté une machine à voyager dans le temps ???

Ben si !

Tu te rappelles des M³ de salive, d’encre, de papier, de sueur, de bière, de café, les horloges de débat, de discours, de déclaration d’intention,  d’émission télé, radio, de Youtube, de Dailymotion,, de facebook, de twitter, les tonnes de rodomontades, de je t’aime, de moi non plus, de menaces, d’invectives, d’injures, de démission, de rémission, de béné, de malédiction, malgré tout cela et j’en oublie, c’est certain … on a abouti à rien !!!

Plus fort, on va revoter comme cela on est sûr d’être exactement dans la même situation qu’il y a trois ans ! … Et, si tu regardes bien, on a mis la machine en mode « auto » … comme ça on peut être rassuré, tu reviens dans dix, vingt, trente, cent ans … on sera au même point !

Une vraie révolution au sens astronomique du terme !

Une idée pour Spielberg ! … Avec De Wever dans le rôle d’E.T. !...

 

 

Tout ceci ne devrait pas nous étonner … Tournesol est belge, non !

 

Le seul point positif c’est que dans cette affaire, il n’y a pas de coupable ! Vu que nous sommes TOUS responsables de cette mascarade.

Une idée : au lieu d’élections qui ne voudront rien dire, pourquoi pas un référendum (une votation comme disent nos cousins helvètes) avec les bonnes questions (une par référendum et dans les deux langues partout sur le territoire):

·         Êtes-vous pour ou contre la scission de BHV ? (je suis certain que cela va passionner les Arlonnais…)

·         Voulez-vous la scission de la Belgique ? Répondre par oui ou par non.

 

Mais, peut-être que là aussi, je me laisse aller à la science-fiction…

 

@+.    Will…

12:20 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/04/2010

Question ...

Tu n’en as pas plein le c.., toi ? … Moi, si !

Cela fait des semaines, des mois voire des années que l’on nous enfume avec des trucs qui, après autopsie sérieuse, ne valent même pas la peine qu’on en parle.

Exemples ? Le voile ! La violence chez les jeunes ! Les dangereux dealers arrêtés dans les parkings des supermarchés ! La KHrise ! … Ah celle-là on nous la met à toutes les sauces … et maintenant la scission de BHV…

Et pendant ce temps-là, les revenus des riches augmentent à la vitesse de la lumière et tout le monde s’en fout !

La société Chanel verse 230 millions d’€ à ses actionnaires et augmente son personnel de 20€/mois… Sanofi-Aventis enregistre un bénèf de 8 000 000 000 € mais prépare un plan de restructuration. Bernard Arnaudt, le patron de LVMH gagne 13 000 fois le SMIC ! Idem ou presque pour Albert Frère…

Et Carrefour ? On en parle encore ?

Par contre – j’en ai fait l’expérience – aborde le cas de ce bonhomme en France qui a des ennuis pour polygamie … « On » m’a répondu : « 12 gosses … Les alloooooooooocs ! ».

 

Quand donc allons-nous nous réveiller et nous rendre compte que nous sommes en pleine lutte des classes…

Pour le reste ?

On verra plus tard !

 

Will

12:52 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/04/2010

C’est reparti comme en 14 ! …

Ou comme en 1973, ou en 2006, 7, 8, 9 … je ne sais plus et – entre nous – je m’en fous !

Cela va faire combien d’années que l’on nous bassine avec cette course aux réformes que l’on ne peut pas bousculer car il y a la crise …

Celle là on nous la représente encore aujourd’hui ! Faut pas précipiter les « négociations » car nous vivons une crise économique et sociale grave…

Je ne suis pas dans le secret des dieux mais ce que je sais c’est que cette mascarade nous coûte cher, très cher pour ne pas dire un pognon bête que nous pourrions investir dans des programmes de développement économiquement plus durable que celui de savoir si je dois parler sur le flamand à Overijse ou pas !

Alors, une fois pour toute… Ils la veulent la Flandre mais qu’on la leur donne et leur brol avec ! Et que l’on scinde tout ce qui a à scinder en commençant par la caisse des pensions et la dette extérieure. Sans négociation.

Il est temps de s’inquiéter de la situation sociale dans notre – ce qui en reste – pays… Plus de 11 000 licenciements secs ce premier trimestre 2010 …

Allez un peu demander à ces gens ce qu’ils pensent de la scission BHV…

Ah oui, j’oubliais, on est fier d’être le premier pays à avoir interdit la burqua…

Remarque … çà commence par la même lettre.

 

@+… W

18:23 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/04/2010

Trois semaines !...

Déjà trois semaines que je suis venu ici !

Ne va pas croire que je t'ai oublié... Mais tu vas avouer qu'il n'y a pas grand-chose à dire, ni à écrire, ni même à se souvenir. L'histoire est au point mort, circulez, il n'y a rien à voir !

Ouais bien sûr, certains esprits malveillants pourraient attirer ton attention sur le fait que - par exemple - Bart de Wever a honoré Jean-Luc Crucke de ses louanges dithyrambiques, que le cardinal Bertone a confondu homosexualité et pédophilie, que - comme je le disais dans un précédent billet - Mgr Léonard affiche dans la rue ses préférences pour l'extrême droite, que contrairement à Obama Sarkozy ne veut pas lâcher sa bombinette, et que pour couronner le tout on nous annonce un Bruxelles musulman pour 2030.

Tout cela est-il bien sérieux, je te le demande ? D'autres te diront que de toute façon on s'en fout la fin du monde est pour le 21 décembre 2012.

D'ici là, combien d'enfants seront morts de faim, combien de jeunes seront tombés sous les balles de l'intolérance, combien d'espèces animales auront disparu de la surface de la Terre ?

Réfléchis à tout ça... Je reviens bientôt.

@Plus... Will 

13:58 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/03/2010

Faut tout lire, faut tout entendre, faut tout comprendre ! ...

 

Ce week-end en faisant mon tour habituel du web, je remarquai – avec effroi ! – que plus rien ne m’étonnait !!!

« Alarme ! » me dis-je in petto ainsi qu’à moi-même « vieillis-je ? », « m’émoussai-je ? », ou – plus grave encore – « m’habituai-je ? »…

Il faut reconnaître, à mon corps défendant, que chaque jour nous apportant son lot de scandales, étonnements et autres exaspérations, que faut-il encore à notre sens commun pour qu’il fut un chouïa interpelé ?

Un archevêque qui descend manifester dans la rue ? On a vu !

Les statistiques nationales nous mentent sur le nombre réel des sans-abri ? On a vu !

La lutte antitabac sabotée par le ministère des finances au détriment de celui de la santé et de celle  des citoyens ?... On le voit !

Et je ne te dis pas tout ! …

Ici, non, je ne vais pas t’entretenir de ce qui précède, tu en sais assez pour faire ton opinion… Je vais plutôt attirer ton attention sur un « détail » qui – sauf erreur de ma part – est passé inaperçu.

Tu te souviens que depuis quelques jours, on parle beaucoup du statut du Roi…

·        Devons-nous lui laisser ses prérogatives, notamment son droit de veto ?

·        Devons-nous le ranger sur la liste des monuments nationaux et lui réserver l’inauguration des crèches et chrysanthèmes ?

Dilemme !

Troisième éventualité (tout bas) la piste républicaine …

Ouille, aïe, non, ne frappe pas tout de suite, attends… Laisse-moi t’expliquer on va arriver au « détail » inaperçu…

Notre monarque, pour le moment, a son mot à dire. Il peut renvoyer à plus ample réflexion une loi qui ne siérait pas à ses vues ou à son sens de l’éthique ; encore, il peut intervenir dans le processus de choix du Premier Ministre, etc.…

Et c’est ici que tout devient flou (oui, le « détail »)…

Le Premier Ministre est le « vrai » chef de l’Etat fédéral.

D’où, si le Roi est cantonné à jouer les utilités sur quels critères sera-t-il désigné et quelle sera la garantie que ce choix rencontre l’aval des citoyens ?

Faisons confiance à la nature humaine : dans ce cas de figure, l’arbitraire n’est jamais loin !

Et on se rapprochera un peu plus de l’αdémocratie…

Alors que dans l’état actuel de notre constitution et des réformes qu’elle encaisse à répétition, il ne devrait pas être difficile d’instaurer un système confédéral républicain dans lequel chacune des Communautés aurait un rôle équitable à jouer et dans lequel chacun des Présidents serait élu au suffrage universel.

Les trois présidents formant un collège confédéral à présidence tournante… Cela marche en Suisse, pourquoi pas chez nous ?

Oui bien sûr (ya zeker ) il y a le problème de Bruxelles …

La bêtise voudrait que les Flamands s’y accrochent alors que la sagesse, elle, l’élèverait au rang de « district européen », ce qui – il ne faut pas être un économiste distingué pour en convenir – créerait une plus-value dont la région hôte – ici le Brabant flamand - recueillerait les fruits …

J’allais oublier … Le Roi, la famille royale dans tout cela ?

Je ne m’inquiète pas trop… Ils ont de quoi voir venir et pour l’avenir de bons réseaux de relations visibles et moins visibles pour se dégoter un petit job… Et puis que font les vieilles familles nobles de notre Gotha ? …

Tout cela n’est qu’un rêve ?

J’espère bien que non ! Et que nos hommes politiques auraont le cran de renouer avec cette bonne vieille tradition qu’on appelle la démocratie. La vraie ! Pas celle que nous prépare les théocrate de tous bords à l’instar de Mgr Léonard qui, s’affichant avec le tout-facho belgicain, nous rejoue un scénarion qui a animé les heures noires de notre histoire contemporaine.

Ce sera l’objet d’un de mes prochains billets.

En attendant, porte-toi bien, Camarade.

@+… Will

 

18:52 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/03/2010

Sécurité... le vrai débat ?

Lorsqu'ils sont à bout d'argument, de projet ou d'idée tout simplement, les factions politiques de droite mettent sur le tapis le problème de la sécurité...

Non pas bien sûr pour en chercher et réduire les acuses mais pour annoncer que l'on pense à réfléchir à un remède à appliquer aux effets.

En d'autres termes et pour faire simple, on se sert de la peur que l'on suscite chez les gens pour faire parler de soi ...

Là où j'habite – une entité rurale sous régime totalitaire libéral – le MR a établi son pouvoir absolu en jouant notamment cette carte de persuasion massive...

Ils sont même allé jusqu'à promettre qu'avec eux cela allait changer ! ...

Et bien, ce n'est pas comme en France avec Sarko où rien de ce qu'il promet n'arrive : avant on parlait de temps en temps d'un cambriolage... maintenant c'est presque toutes les semaines et je ne sais pas tout ! ...


Par contre qui parle de la vraie insécurité, celle qui vous plombe une vie, celle qui vous nique les espoirs d'avenirs de vos enfants voire qui vous pousse au suicide ? 

De celle-là d'insécurité, « ils » n'en parlent jamais !

Et pourtant, ils en sont responsables ...

Si pas toujours directement, toujours objectivement !


Si on demande au citoyen lambda, le mot qu'il associe à celui de « sécurité », dans plus de 80 % des cas il dira « emploi » ou « travail »...Sécurité de vie, de logement, de santé, d'avenir...

Or, à l'heure actuelle, c'est la composante la plus fragile de notre quotidien.

La crise financière étant calmée – grâce aux efforts financiers consentis par les Etats (donc des contribuables à qui on n'a pas demandé leur avis) aux banques, les conseils d'administration et les assemblées d'actionnaires vont maintenant vouloir rattraper le temps perdu.

Au détriment de qui ? ... Mais des travailleurs, pardi !


Et ça, ces attaques contre le travail, jamais elles ne sont sanctionnées concrètement alors que dans bon nombre de cas elles pourraient être assimilées à des assassinats ou à des rackets...

A-t-on déjà parlé de Madoff en termes de tueur en série ? Ou le patron de Carrefour, celui de France Télécom, celui d'Opel, etc ...

Et pourtant sans jouer les experts d'« Esprits criminels », ils en ont le profil et les résultats qui atteignent des records...


Tu dis ? ... Oui, c'est vrai, 1700 emplois perdus ce ne sont plus des personnes, ce sont des chiffres !


A gerber !


Will.

18:55 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Spring's Orgy

Le 27 mars prochain, les libéraux de Frasnes-lez-Anvaing et leurs commensaux (oui ! Je parle bien ! Je sais ...) fêteront avec 6 jours de retard, l'arrivée du Printemps dans des agapes mémorables. Mémorables à plus d'un titre car le Suzerain, il Capo di tutti Capi viendra de sa Principauté honorer de sa présence un de ses derniers fiefs...

Ah, que ce sera une belle fête ! ...

Il y aura de l'émotion, on se rappellera le bon temps, quand le MR dépassait – de peu mais il dépassait ! Si, si ...- les 30 % d'intention de vote en Wallonie...

On commémorera, cet instant furtif, cette étincelle temporelle mais bonne quand même, cet orgasme d'éjaculateur précoce – durant lequel il fut – oui le MR ! Tu ne te rappelles plus ? Si, si c'est arrivé un jour – première force politique francophone ...

Et pui on évoquera cette dispute, que dis-je cette bagarre, cette bataille rangée, cette guerre civile, cette Stars's War, ce séisme engendré par une tentative d'abattre le cacique à bas de son piédestal où il fut -contre ouragan et tsunami (ce qui est plus à la taille de DR que « contre vents et marées »...) - maintenu à la force du poignet (non ! La veuve ne sera pas là !) par ses fidèles ...


Quelle belle fête ce sera ! ...


On aura aussi une pensée émue, respectueuse, pour toutes et tous ceux qui sont tombés au champ d'honneur, victimes collatérales bien malgré eux et elles, mais qui sans le savoir auraont par leur sacrifice préservé les saints actionnaires...

En leur nom, on arrosera le filet mignon de sauce aux truffes...

Grandiose !


Quelle belle fête ce sera !!!


@+   Will...

18:22 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/03/2010

Quand une image vaut mieux qu'un long discours ...

 

sondage

18:57 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/03/2010

Gauche-Droite : 1-0

Le 14 mars 2010 restera dans l'Histoire de la Vème République française comme le jour où le peuple français a désavoué celui qui se prenait pour la dernière réincarnation de Jules Bonaparte et de César Napoléon réunis...

Quoi que pouvaient en dire, hier dès 20:00 les Xavier Bertrand et François Fion... l'UMP bandait mou.

Quelle claque ! Quelle torgnole ! ...

Ce matin Sarko invoquait l'abstention et tentait de minimiser les dégâts à son ego, mais i on traduit plus prosaïquement, les abstentionnistes lui ont dit « On s'en fout !» et ceux qui ont voté à gauche « On t'emmerde ! »... Et si ce n'est pas cela, ça y ressemble fort !

On pourrait essayer d'analyser ces résultats d'une manière habituelle en termes de tendances, de variances, de régions aussi... Mais on n'est pas au deuxième tour et les jeux ne sont pas faits...

Autour de Sarkozy, il y a un tas de gens valables étouffes par l'ego sur-dimensionné du « Maître ». Il suffisait de voir Rama Yade, brillante, intelligente, s'empêtrer entre discours officiel élyséen et commentaires sensés...

Et – vue d'ici – c'est surtout « ça » que les Français ont sanctionné: une politique personnelle dont ils sont et les prétextes et les victimes mais même pas les enjeux.


Pourquoi je te parle de ça aujourd'hui ? 

Tout d 'bord parce que je ne boude pas mon plaisir de voir les camarades français reprendre du poil de la bête. C'est plaisant de voir que nos idées continuent à être porteuse de l'espoir des peuples?


Et également parce que si on y regarde bien, peu de choses nous séparent, nous Wallons, de ce qui se passe outre Quiévrain.

Sauf peut-être les résultats des Le Pen à Nice et Hénin-Beaumont...

Ils sont assez significatifs de ce que je chante depuis toujours. 

 Hénin-Beaumont est le fief de ceux qui ont presque tout perdu et qui font payer leur humiliation en se vengeant sur bouc émissaire qu'on leur désigne. Même si ce n'est pas le bon, il sera l'exutoire d'une honte retenue depuis trop longtemps... 

Cela ne te rappelle rien ?

Et aux antipodes sociales, il y a Nice, le fief de ceux qui ont tout à perdre. Tous les deux – en apparence - dans le même camp... Mais pas dans les mêmes classes !

Comme on le voit un simple exercice électoral peut démontrer que tout est possible même l'impensable. Et cela devrait sinon faire peur, tout au moins donner à réfléchir.


Chez nous, en Wallonie, nous pourrions nous réjouir de l'inexistence de l'extrême droite déclarée grâce aux bras cassés néofachonazillons eux-mêmes qui se sont entretués pour des raisons totalement étrangères à la politique. Mais ce serait aller trop vite, ce serait se réjouir trop vite...


Si les électeurs sont intelligents, une grande partie d'entre elles et eux, soit par manque de moyens, soit par manque de temps, soit par manque d'intérêt ne jouit pas d'une culture suffisante en général et politique en particulier. Ce n'est pas un reproche, mais cela induit chez ces personnes une tendance à se limiter au premier degré de réflexion face à un argument, un fait, un slogan ou un préjugé.

Exemple: on nous dit qu'il y a trop d'immigrés et que ceux-ci viennent prendre le travail des Belges. Mettons les choses en place, le nombre d'étrangers tous âges (entre 5 et 99 ans) résidant en Belgique en 2001 n'excédait pas 8,5 % de la population totale !!! Et quand on parle d'étrangers, on parle de non-Belges sans distinction européenne ou non. Maintenant bien sûr quand on vous dit que la petite délinquance à Molenbeek-Saint-Jean ou à Schaerbeek est en majorité le fait des jeunes maghrébins, si on se base sur le faciès on aura raison car mathématiquement in y a plus de jeunes d'origine maghrébine ou turque que d'autres mais cela peut laisser sous entendre que la grande délinquance est le fait des Belges !!!

Mon raisonnement est ridicule ? Pas plus que celui des racistes qui n'ont d'autres buts que de déstabiliser la société pour y installer leur totalitarisme.


Il est plus facile de chercher un coupable que de trouver des solutions surtout quand on sait que la solution ne se trouve pas chez les autres mais en nous mêmes...

Et c'est là que se situe le danger: si nous n'avons pas d'ED déclarée,la place restée vacante est tout doucement occupée par ce que j'appellerai  une ED « mesquine », le BCBG de la politique, une sorte d'imprécateur à l'imparfait du subjonctif, un nouvel aumônier des galères... 

Le populiste !

Celui qui émeut le bon sens populaire, celui de qui on dit « Tu vois, il pense comme moi ! », celui qu'on ne voit pas se transformer, te transformer au point qu'un jour tu te dis  « je pense comme lui » et il sera trop tard car il aura pris le pouvoir sur nos vies et non seulement tu penseras mais tu feras ce qu'il te dit de faire...

Hitler, Mussolini, Pinochet, Salazar, Degrelle, Franco, Mobutu, Amin Dada, j'en passe et des féroces, n'ont rien fait d'autre même si au début – comme on pourrait le faire aujourd'hui avec certains – on n'aurait pas parié un cent sur leur succès...

Tu as vu les dégâts ?

Sur quelle corde ont-ils joué ? Simplement sur les bas-instincts humain... Tout simplement.


Quand Le Pen attaque l'islamisme, il n'a pas tort mais que fait-il lui avec les fondamentalistes chrétiens ? Sont-ils meilleurs au prétexte qu'ils appartiennent à notre culture ? Doit-il faire l'amalgame entre les « fous de Dieu » et les travailleurs sous prétexte qu'ils sont originaires de la même région?

Je sais que à chaque question, maintenant tu vas me répondre non mais dans un autre contexte qu'aurais-tu dit ?


On est loin des régionales françaises... je sais.

Je vais te laisser pour aujourd'hui.



@+. Will...

23:42 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/03/2010

Tant va la cruche ... Allo ! ???

Les grands problèmes de notre époque sont, notamment, la malnutrition d'une frange de plus en plus grande de notre humanité, les déséquilibres environnementaux qui se font ressentir sur toutes les espèces vivantes animales et végétales et qui induisent un dysfonctionnement climatiques aux conséquences potentiellement catastrophiques, les pressions religieuses et/ou totalitaires sur le libre arbitre, la liberté de pensée et la liberté tout court...

A cela, on devrait ajouter, les inégalités sociales causées par les différentes crises économiques conséquences des guerres que se mènent les empires financiers.

Mais avant de regarder les problèmes de la Planète, regardons comment cela se passe chez nous et aux alentours.

Il y a quelques jours, notre président régional, Demotte, lançait l'idée de reprendre confiance en nous, et de mener le débat d'après-crise avec un « esprit Wallon »... 

Que du positif, reconnaissons-le !

Positif, mais... pas facile car le Wallon a cela de caractéristique qu'il considère que l'herbe est toujours plus verte chez le voisin.

Masochisme ou humilité ?

Il y a de grandes chances, camarade lecteur, que tu sois wallon donc que tu connaisses ta réponse à cette question.

N'empêche que lorsque l'on pourrait souligner la position wallonne – par exemple - dans le peloton de tête des découvreurs en technologies nouvelles, on préfère parler des trous dans les autoroutes ...

Même un député libéral wallon (c'est vrai qu'à l'origine il est flamand, ceci pourrait expliquer cela) suit la mode et enveloppe sa généreuse panse de disciple de Cambrinus d'un T shirt marqué d'une poule au lieu du coq. ... La poule ... les nids de poule ! T'as saisi ? Tu dis ? ... Oui c'est de l'humour ! Oui, peut-être qu'en flamand ça fait rire ... Bon ... passons !

Comme si mettre en exergue les trous des autoroutes allait faire oublier que la création d'emploi n'incombe pas aux politiciens mais aux patrons d'entreprises et que ces derniers – par l'entreprise des banques largement sauvées des effets de la crise financière car ils appartiennent qu'on le veuille ou non au même monde – que ces derniers donc, ont chié dans les bottes du ministre libéral des finances alors que celui-ci leur accordait – en plus – bouclier fiscal et intérêts notionnels.

Le tout sous promesse de créer de l'emploi ...

Aussi, n'en déplaise à l'autre député libéral – Miller – ce ne sont pas les Wallons qui sont fait cocus par une gestion régionale socialiste mais les travailleurs dans leur ensemble par une politique libérale générale. Deux fois cocus même si on ajoute à tout cela la décision de Reynders de ne plus intervenir dans le mécanisme des prépensions...


Maintenant – suivant la mode d'aller voir ailleurs – pour ceux qui ne me croiraient pas quand je dis que la Wallonie n'est pas en si mauvaise posture que le pessimisme de bon aloi le veut, déplaçons nous de quelques km vers le sud et allons jeter un oeil en Sarkozie...là où la droite dirige depuis trop longtemps...

On ne peut pas dire que l'on fait dans l'immobilisme... Ça bouge, ça remue, ça gigote... Enfin « lui » gigote ! Mais pas dans le sens des réalités...

Il déclare que le chômage recule quand il augmente !

Il promet que les racailles vont être karchérisées et on attaque des jeunes dans les facs ! ...

Les troupes françaises vont quitter l'Afghanistan sauf le contingent de renfort qui va bientôt partir ! ...

On va diminuer la charge fiscale sauf de ceux qui se trouvent du mauvais côté du bouclier fiscal (lisez les pauvres)...

Maigre consolation, il dégringole dans les sondages et il est la meilleure occurrence à la recherche « Mensonge » sur le net ! ...


Vous allez me dire que cela n'a rien à voir ? ... Erreur !  Ce qui réunit les deux droites – française et belge -  c'est leur aptitude à émouvoir la midinette et à alimenter le débat politique au Café du Commerce.

Rappelle-toi lors d'un dernier salon de l'Agriculture, un sonore « Casse toi, pauv'con » avait cette année-là complètement occulté les difficultés du monde paysan; cette année-ci il fait mieux : le buzz de ses relations avec Chantal Jouano et de Carla avec Benjamin Biolay ... Oui, je sais, « on » a démentit ... Mais  le tam-tam autour du « scandale » est parvenu à faire oublier les succès de foule de De Villepin et de Chirac ...

C'est un peu comme la poule sur la panse de l'autre ... Elle fera oublier que la situation du chômage est moins mauvaise en Wallonie qu'ailleurs en Belgique...


Mais que veux-tu ? Depuis que la droite se populise faut que ça se voie non ??


Je sens qu'on va se revoir ...


@+. Will....


18:27 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/03/2010

Je veux bien fermer les guillemets mais pas ma gueule ! (*)

 

Contrairement à ce que d'aucuns pourraient croire, je ne suis pas insensible aux commentaires de mes visiteurs... je les lis !

Sur le site « Medium4you » j'en ai retenu certains qui valaient leur pesant de cacahuètes...


Tous issus bien entendu d'une droite aussi extrême que bien pensante. 

Qui a inventé le terme de Wallonistan ?


Un certain Peter Pan me reproche notamment de débiter des « certitudes idéologiques matinées de lobotisation démocratiquement- socialisante » quand je dis que la Droite stigmatise les sans-emploi, les accuse de fainéantise et d'assuétude à l'assistanat quand le patronat – socle financier de l'idéologie libérale – ne crée pas d'emploi mais préfère exporter l'outil vers des cieux où le respect humain n'est même pas un rêve ...


La presse d'aujourd'hui encore révèle que des sociétés ont fraudés sur les intérêts notionnels ... 

Où sont les postes crées grâce à ces bénéfices ? ...


Alors, les Peter Pan, les Gode-Froid de Bouillon et autres Bruckman ... Oui, je suis et reste Socialiste et fier d'être de Gauche. Oui je reste de plus en plus convaincu que nos valeurs de solidarité sont les seules qui valent la peine d'être défendues. 

Quant à Turboman l'indépendant, si tu veux te battre seul libre à toi, c'est en fait la seule voie que t'ouvre l'individualisme libéral.


Les réactions publiées à la suite de mes post sont en adéquation avec le malaise vécu par la classe laborieuse... Opel hier, Carrefour aujourd'hui, qui demain ? 

On assiste au détricotage du tissu social. 

Quand la chaîne française envoie au tapis 1700 de ses travailleurs, c'est la faute à la Gauche ?

Et si les syndicats se battent pour qu'il gardent une dignité humaine, c'est pour le plaisir de voir des mères et des pères de familles croupir dans la misère ? ...


Disraëli, premier ministre britannique du début du siècle dernier disait qu'il n'y a pas pire mensonge que le mensonge statistique. Moi je dis que si : il y a le mensonge libéral !


Avant de terminer je voudrais rassurer Monsieur Bruckman, non je n'ai pas vécu de l'autre côté du Mur, mais par contre j'ai vécu pendant 23 ans sous une dictature militaire parmi les pires qu'ait connu la planète... Une dictature libérale bien et très fréquentée par des hommes de droite belges encore aux affaires... 

Là aussi le parti portait le qualificatif de « populaire » !!!


Je ne vous salue pas. Will.

(*) Pierre Desproges.

 

18:45 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/03/2010

Dans la rubrique "Faut pas nous prendre pour les autres"...

On s'étonne parfois que je m'énerve mais de plus en plus souvent, je suis excusable...

Je t'explique ! 

Hier, à la demande d'un jeune qui veut s'en sortir, je fouille avec lui les offres d'emploi parues sur le net quand - à titre tout à fait contemplatif - j'atterris sur le site d'un organisme officiel spécialisé dans la formation et l'emploi...

Bien fait, fourni, ... riche je dirais si j'osais... Nous partiquons le rite demandé pour accéder aux emplois conformes au cv de mon jeune ami et une fois là... surprise ! Quel ne fut pas notre étonnement, notre ébahissement, ma chère ! ... Une société de grande distribution conditionnant l'embauche de magasinier- réassortisseur à la possession d'un niveau d'étude Bac + 3 minimum !!! Ou encore une autre qui cherche un téléprospecteur muni d'un permis poids lourds ...

Et des conneries comme celles-là, il y en un paquet ! ...

Alors, soyons clairs : qu'il y ait parmi les chômeurs des gens qui n'aiment pas le travail, je suis tout a fait d'accord (il y en a même parmi ceux qui bossent) mais qu'on ne vienne pas me dire qu'il n'y a pas de connards parmi les recruteurs et que comme je le disais dans un précédent post... La lutte contre le chômage n'est que du vent... Cela n'intéresse personne que nous nous retrouvions en plein emploi et ce surtout pas les employeurs...

Il est urgent de faire bien attention au discours que l'on nous présente comme "bien pensant"... 

Quand Reynders, Borsu, Kubla, Modrikamen, Aernoudt vous diront qu'il faut que vous vous mettiez sérieusement au travail, demandez leur de vous fournir de l'emploi... du vrai ! Pas des pubs déguisées pour des sociétés qui n'en n'ont rien à battre de vous ! ...

@ la prochaine ! Will...

11:50 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/03/2010

Ami, entends-tu le vol noir du corbeau sur nos plaines?

 

Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on Enchaîne? 

Les paroles d'un chant de partisans au plus fort du deuxième conflit mondial...

Mais moi je ne parle pas de 43 à Munich ni de 17 à Leidenstadt, mais d'hier, ici,  en Belgique...

Je ne rappelle pas les faits tout le monde sait qu'un corbeau a déposé une cinquantaine de dossiers anonymes, documents accusateurs contre les Daerden père et fils.

Quand j'ai entendu cette nouvelle, je me suis posé la question – encore une ! - naïve de savoir à quoi une telle manœuvre pouvait bien servir.

 Les faits on les connaît tellement bien que l'on en est à attendre les éclaircissements de la Justice sur ce que l'on reproche au ministre et à son fils.... Donc, on serait en droit de penser que c'est un coup dans l'eau !

Mais que nenni, valet !

Tout cela est orchestré, voulu, pesé, pensé avec un seul et unique objectif aux multiple conséquence: déstabiliser le fragile ordre actuel en jetant de l'huile sur le feu populiste qui couve, en ébranlant le gouvernement fédéral et en tentant d'affaiblir le PS.

Et, si j'osais, je dirais que ce dernier point serait bien le principal par défaut.

Pour comprendre le mécanisme de cette charognardise, et bien que ce n'est pas mon envie première, je suis bien forcé de me poser la question que n'aurait pas manqué d'avancer Hercule Poirot: à qui cela profite-t-il ? Et non seulement cela mais également: qui a eu les moyens de réunir un tel nombre de documents, de recension de faits, de références ?

Pas moi ! Ni toi certainement... Il faut avoir ses entrées dans un monde fermé comme par exemple celui de la Justice.

Et qui a ces entrées là ? Un avocat !

Et qui est avocat et réunit tous ces intérêts à foutre une telle pagaille ?

Oui, il y a bien Reynders mais comme il est assis à côté de Daerden au gouvernement fédéral, il risquerait d'être lui aussi éclaboussé par d'éventuels « touillages » dans la soupe politique du 16.

Je penche plutôt pour un autre avocat, hautement spécialisé dans le droit des affaires et qui bénéficie d'un réseau de culs-bénis assez retors pour remuer une merde noire dans le seul but de faire fumer le café du commerce...

Ben oui, tiens, je suis persuadé que le Parti People-ulaire (il n'y a pas de faute) n'est pas loin de cet éclat courageux... 

Le beau Léon n'aurait pas fait mieux ! 


@ un de ces jours... Will.

 

 

23:04 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/02/2010

C'est quoi un parti populaire ? ...

Je lisais il y a peu qu'une déclaration de la députée humaniste Ozdémir avait choqué le parti populaire... Je me suis donc posé la question – adéquate vous en conviendrez de savoir ce qu'est ce parti qui se revendique de la coloration populaire ...

Dans l'histoire récente et un peu moins, se qualifiaient de « populaires » les mouvements de revendications issus de la masse des déshérités sociaux... Et donc en général, s'imbriquant dans la sphère de la Gauche ...

Or quand on voit qui s'est autoproclamé « lider maximo » de ce nouveau groupuscule révolutionnaire, on est loin des barbus de Fidel ou des marcheurs de Mao... Le drapeau rouge flotterait-il sur l'avenue Molière ?

Savent-ils réellement que le synonyme de « populaire » est « vulgaire » ? Ouh, le vilain mot ...

Ah moins qu'ils ne visent la popularité comme les pompoms girls dans les univ américaines ?


Le jeu des Modrikaernoudt et consorts est beaucoup plus simpliste que cela: foutre la merde à tous niveaux et viser le pouvoir stérile. Stérile car sans aucun programme concret.

Avec le MR, au moins on sait où on va: les riches plus riches et les pauvres ailleurs ! Mais le PP, lui n'a d'autres objectifs que d'exciter le Café du Commerce en enfonçant un maximum de portes ouvertes, en semant des contre vérités...

Exactement la même démarche que Degrelle dans les années 30 qui mélangeait – lui aussi – une vision ultra catho simplifiée de la société à une mégalomanie pathologique.


Il est temps de se réveiller ! On vient, une fois de plus, avec l'affaire Carrefour, de se rendre compte que la société actuelle n'est plus duale comme on le craignait mais qu'il y a deux sociétés: ceux qui ont et qui décident et ceux qui n'ont pas et qui la ferment.

Alors, on a déjà Reynders au gouvernement pour assurer l'avenir des riches: on ne va pas – en plus - laisser ces populistes  empoisonner le raisonnement du peuple.


Non mais des fois ! ...


Will.


17:53 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/02/2010

Comment mange-je ma viande ?... Ben avec une fourchette ! ...

Je suis en train de suivre le 19:30 ertébéen quand j'entends que la France a son nouveau scandale ... Et pas n'importe lequel: un Quick de la banlieue parisienne sert des hamburgers halal...

Là dessus, la 14ème réincarnation de la Pucelle attaque et parle d'obligation pour les clients de la chaîne de consommer ex-clu-si-ve-ment de la viande halal, ceci dans une chaîne de restaurant qui appartient à l'État à travers la caisse de consignation... etc, etc...

Moi je dis : Oufti quelle affaire !

Comme si il y avait là matière à monopoliser des minutes d'antennes sur toutes les télés européennes sans parler des radios et des litres d'encre et des tonnes de papier dont vont nous noyer les quotidiens...

Sans être ni vétérinaire, ni membre de l'Afsca, je peux vous affirmer que la viande halal est comestible ! Et que l'on ne devient pas musulman si on en consomme...

Maintenant que la chaîne Quick aie voulu faire un geste commercial dans un quartier où les maghrébins d'origine sont majoritaires, dans la période de crise que nous connaissons, je crois que l'opération n'est que bénéfique pour tout le monde: Quick gagne sa thune et les consommateurs sont contents ! Où est le problème ?

Ah ! Oui, dans le débat sur l'identité nationale la viande halal fait tache ... Ce n'est pas Français ! Mais, pour avoir vécu quelques années en Aquitaine et d'y avoir apprécié la gastronomie, je peux vous dire que les hamburgers non plus ne sont pas français !

Puis-je me permettre de poser une question ?

Quand va-t-on, juste une fois, s'arrêter à des choses sérieuses ?

Voici un thème de réflexion: une ville comme Paris (et on peut en dire autant de Bruxelles, de Londres, de Madrid ou de Berlin ...) gaspille plus de 100 tonnes de produits alimentaires par jour. Et  dans d'autres contrées on meurt de faim à la vitesse d'un individu toutes les 60 secondes...

Autre chose, à propos de nos amis musulmans... Marine Le Pen se plaignait d'une islamisation de la France ... Comment veux-tu que ce soit autrement ? Que ce soit avec la viande, le voile, les mosquées, l'immigration, etc ... elle n'arrête pas d'en parler !


Là-dessus ... @+ !

 

Will...

20:18 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/02/2010

Tant vont les cruches ...

Je crois que je l'ai déjà cité plus d'une fois mais c'est encore André Malraux qui me vient à l'esprit (sans jeu de mots) quand je lis la presse...

Où que tu te tournes, tu vas trouver de quoi alimenter le dossier « religions »...

C'en devient même lassant à la fin... Comme je l'ai déjà dit, si le monde devient spirituel, il me fait de moins en moins rire...

Je ne suis pas contre les croyances de l'un et de l'autre. C'est l'expression de la recherche éternelle de l'Humain de savoir d'où il vient et d'où lui vient cette particularité qu'il a (tout au moins le croit-il) de penser.

Par contre ce qui m'énerve c'est ce que certains ont fait de cette « foi » : un outil de pouvoir qui utilise la bonne volonté des croyants et leur superstition pour les dominer...

Je ne vais pas parler des autres courants de pensée religieuse mais des Chrétiens... Jamais au grand jamais Jésus n'a dit qu'il fallait que le religieux se mêle du laïc... N'a-t-il pas préconisé que l'on rende à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César... Une bien belle illustration de la séparation de l'église et de l'État avant l'heure...

Alors quand j'entends Javaux faire de son credo un argument politique, j'ai envie de lui conseiller de faire gaffe et de ne pas s'emmêler les pinceaux philosophiques. Il risque en effet, par chrétienté interposée de lancer un débat d'identité nationale semblable à celui qui anime les cafés du commerce d'Outre Quiévrain... Si en France, le sujet est déjà sensible, que dire de la Belgique où il risque de compliquer encore le communautaire ? D'autant plus que chez nos (encore) compatriotes du Nord le curé a encore son mot à dire...


Par ailleurs, le discours de certains renoue avec les vieilles rengaines populo-poujado-faciles comme la violence des jeunes, le sécuritaire, l'immigration, le chômeur fainéant ou encore les errements de la gauche ... Discours répercuté par des partis en perte de vitesse ou englué dans des dissensions dont le bien-être citoyen est étranger... Je ne vise personne suivez mon regard...

Mais qui retrouve-t-on aussi au nombre de ces chantres du « bon-sens » populaire ? Ces braves Modrikamen et Aernoudt dont la prose a inspiré les « autres » bleus et dont les amis belgicains autant que chrétiens doivent se frotter les mains des bons sentiments vaticans à leur égard... Tout va bien dans le meilleur des mondes, l'Opus Déi revient dans le monde politique par la petite porte... Ce sera encore le petits qui seront spotchés...

Moi pendant ce temps-là je récite la prière de Jacques Prévert :

« Notre Père qui êtes aux cieux restez-y et nous nous resterons sur la Terre... »


@ bientôt tant qu'on peut encore... Will.

18:16 Écrit par Will - will.lebrun@gmail.com dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |